Recherchez votre formation
  • Accueil >
  • Actualité >
  • Une délégation Palestinienne accueillie sur notre institut stéphanois
  • Imprimer
Revenir aux Actualités

Une délégation Palestinienne accueillie sur notre institut stéphanois

02/06/2022

Une délégation Palestinienne accueillie sur notre institut stéphanois

La Croix-Rouge française a accueilli une délégation palestinienne du 30 avril au 3 mai 2022, dans le cadre d’un projet de reconstruction universitaire et de formation en Palestine. 

Conduite par le Président de l’université de Naplouse, le Professeur Rezq, cette délégation a pu rencontrer, échanger et expérimenter tout au long du séjour. 

Retour en interview sur cette collaboration, avec le Professeur Rezq. 

Quel est l’objet de votre visite en France ?

Nous sommes engagés dans un projet de reconstruction de l’Ibn Sina college, école d’infirmiers et de sages-femmes à Naplouse, en Palestine. Pour mener à bien ce projet, l’AFD (Agence Française de Développement), à sollicité la Croix-Rouge française et sa filière formation pour s’appuyer, notamment, sur son expertise dans la formation aux métiers de la santé. 

Notre délégation présente actuellement en France est composée de toutes les parties prenantes Palestiniennes à ce projet, à savoir : 

  • l’Ibn Sina college
  • Le ministère de la santé 
  • Le ministère de l’éducation supérieure

Notre séjour a pour objectif de rencontrer les interlocuteurs AFD et Croix-Rouge française mobilisés sur ce projet et de visiter l’institut de Saint-Etienne pour découvrir ses équipements, ses pratiques et envisager ce qui pourrait être fait au sein de l’Ibn Sina college.

Quels sont les objectifs du projet ? 

Le projet porte sur plusieurs aspects : 

  • Construire un nouveau bâtiment écologique et respectueux de l’environnement pour l’Ibn Sina college
  • Adapter le curricula de  formations conformément aux standards internationaux  LMD (Licence - Master - Doctorat)
  • Développer  la digitalisation dans nos formations
  • Moderniser les laboratoires de simulation et la formation des équipes pédagogiques
  • Favoriser les échanges des étudiants de nos instituts
  • Faciliter le partage mutuel de nos pratiques d’enseignements 
  • Soutenir le développement de la recherche

C’est un partenariat durable qui est prévu sur 5 ans mais qui pourra être prolongé si nécessaire. 

Quels sont les attendus de votre séjour en France ? 

Cette visite nous permet de découvrir les installations dédiées à la simulation en France, de visiter les laboratoires et les équipements de l’institut de Saint-Etienne. C’est aussi l’occasion de voir comment est gérée la simulation par les formateurs et comment elle s’intègre dans le parcours de formation. Nous allons pouvoir découvrir des laboratoires de simulation équipés de matériels haute fidélité et nous en inspirer. 

Nous avons choisi l’institut de formation Croix-Rouge de Saint-Etienne pour sa réputation en matière d’équipement et d’expertise en simulation ainsi que pour l’expertise des formateurs sur la recherche et la digitalisation. 

Comment cette collaboration va bénéficier à vos étudiants ?

Le curricula Palestinien est différent des standards LMD des accords de Bologne. Nous souhaitons nous adapter aux standards européens pour faciliter les échanges internationaux et les partenariats avec d’autres universités.

Le système européen est plus flexible. Il nous permettra d’assurer la pérennité de nos programmes et ouvrira les portes de l’international à nos étudiants. Leurs compétences seront ainsi reconnues et ils pourront poursuivre leurs études supérieures à l’international. Nous allons d’ailleurs intégrer l’apprentissage du français dans nos formations, en plus de l’anglais, pour permettre et faciliter cette mobilité. 

En quoi la digitalisation est-elle importante ?

La crise sanitaire nous a imposé d’accélérer nos pratiques en matière de contenus de formations accessibles à distance. Nous avons fait cela dans l’urgence, avec des outils gratuits ou grand public. Tous les essais n’ont pas été concluants. Le partenariat et cette visite de l’institut de St-Etienne va nous permettre de travailler sur la mise en place d’une plateforme dédiée avec des outils adaptés pour optimiser la digitalisation de nos formations. 

Quelles sont, selon vous, les plus values de ce projet pour la Croix-Rouge française ?

Ce partenariat repose sur l’échange qui se matérialisera, à terme, de plusieurs façons : les étudiants pourront effectuer des mobilités de stage ou d’études en Palestine ou en France, les formateurs aussi pourront partir et s’enrichir des pratiques des uns et des autres. L’intérêt de l’échange porte aussi sur la découverte culturelle de nos pays respectifs qui enrichira aussi bien nos étudiants que les professionnels avec lesquels nous travaillons.

L'IRFSS Auvergne-Rhône-Alpes a été sollicité par la Direction des Opérations Internationales de la Croix-Rouge française pour son expertise dans le domaine de la formation sanitaire. Deux formateurs de l'institut de Saint-Etienne, 1 formatrice de l'institut de Moulins et une documentaliste de l'institut de Grenoble sont mobilisés sur ce projet.

Haut de page